Jan Šinágl angažovaný občan, nezávislý publicista

   

Strojový překlad

Nejnovější komentáře

  • 21.05.2022 10:43
    „Strom svobody musí být čas od času osvěžen krví vlastenců a ...

    Read more...

     
  • 20.05.2022 17:37
    Rusko není Putinova řiť, řekl na koncertě zpěvák DDT. Hned ...

    Read more...

     
  • 20.05.2022 15:33
    Věřím, že se mnou souhlasíte v tom, že to, co se děje ve ...

    Read more...

     
  • 19.05.2022 13:45
    Ukrajina je už dnes schopna zlikvidovat Krymský most. Nepochybně ...

    Read more...

     
  • 16.05.2022 18:32
    Zatímco Ukrajinci celému světu předvedli, že jsou hrdým a ...

    Read more...

     
  • 16.05.2022 18:31
    Putinův generál Beseda zašantročil 2 mld. USD na vítání ruských ...

    Read more...


Portál sinagl.cz byl vybrán do projektu WebArchiv

logo2
Ctění čtenáři, rádi bychom vám oznámili, že váš oblíbený portál byl vyhodnocen jako kvalitní zdroj informací a stránky byly zařazeny Národní knihovnou ČR do archivu webových stránek v rámci projektu WebArchiv.

Citát dne

„Komunismus znamená v pravém a úplném smyslu bludné učení, že nikdo nemá míti žádné jmění, nýbrž aby všechno bylo společné, a každý dostával jenom část zaslouženou a potřebnou k jeho výživě. – Bez všelijakých důkazů a výkladů vidí tedy hned na první pohled každý, že takové učení jest nanejvýš bláznovské, a že se mohlo jen vyrojiti z hlav několika pomatených lidí, kteří by vždy z člověka chtěli učiniti něco buď lepšího neb horšího, ale vždy něco jiného než je člověk.“

Karel Havlíček Borovský ve svém časopise „SLOVAN“ 26.7.1850


SVOBODA  NENÍ  ZADARMO

„Lepší je být zbytečně vyzbrojen než beze zbraní bezmocný.“

Díky za dosavadní finanční podporu mé činnosti.

Po založení SODALES SOLONIS o.s., uvítáme podporu na číslo konta:
Raiffeisen Bank - 68689/5500
IBAN CZ 6555 0000000000000 68689
SWIFT: RZBCCZPP
Jan Šinágl,
předseda SODALES SOLONIS o.s.

Login Form

Facebook a mobilFacebook précise avoir, dans le cas français, supprimé 84 comptes, six pages, neuf groupes ainsi que 16 comptes Instagram.

* * *

Trois réseaux, dont un lié à l’armée française, ont été fermés par Facebook. Ils sont accusés de mener des opérations d’interférence en Afrique. A entendre désinformation… 

Facebook a annoncé mardi avoir supprimé trois réseaux, dont un lié à l’armée française, accusés de mener des opérations d’interférence en Afrique. Selon le réseau social, ils étaient gérés de France et de Russie. Deux réseaux de comptes ont été attribués à des personnes associées à l’Agence Russe de Recherche sur Internet et un troisième s’est avéré avoir «des liens avec des personnes associées à l’armée française», affirme Facebook.

Sollicité par l’AFP, l’état-major français n’a pas immédiatement réagi.

Ces réseaux visaient des pays du nord de l’Afrique et du Proche-Orient. Au sein de chacun d’eux, les participants usaient de faux profils, ce qui a poussé Facebook à sévir. 

Ces trois campagnes ont été supprimées parce qu’elles enfreignaient la politique du réseau social qui interdit «un comportement inauthentique coordonné au nom d’un gouvernement étranger», ont déclaré le responsable de la politique de sécurité de Facebook, Nathaniel Gleicher, et le chef de l’équipe mondiale de perturbation des menaces, David Agranovich dans un billet de blog.

Concernant le réseau basé en France, celui-ci ciblait en priorité la Centrafrique et le Mali, et dans une moindre mesure le Niger, le Burkina Faso, l’Algérie, la Côte d’Ivoire et le Tchad, précise Facebook.

Donnant la parole à de faux habitants de ces pays, ces comptes commentaient par exemple la politique française sur place, ou exprimaient un soutien à l’armée française.

Facebook précise avoir, dans le cas français, supprimé 84 comptes, six pages, neuf groupes ainsi que 16 comptes Instagram.

«Bien que les personnes derrière cela aient tenté de cacher leur identité et leur caractère coordonné, notre enquête a trouvé des liens avec des individus associés à l’armée française,» assure Facebook dans son communiqué.

Sur ces comptes, étaient postées en français et en arabe des informations sur des événements actuels évoquant «la politique de la France en Afrique francophone, la situation sécuritaire dans divers pays africains, des allégations sur de possibles ingérences de la Russie dans les élections en République centrafricaine et des commentaires favorables à l’armée française», précise encore Facebook.

A. Ben Driss

https://www.perspectivesmed.com/facebook-ferme-un-reseau-de-desinformation-de-larmee-francaise-en-afrique/

P.S.

Facebook subit une forte pression internationale et a besoin de «collecter des points» pour sa protection. Google est dans une situation similaire. Il a supprimé une vidéo d'un responsable de l'OMS sur YouTube avec la légende: "Nous devrons peut-être entrer dans la maison et retirer des membres de la famille."

Il ne s'agit pas de soutenir la croissance économique de l'Afrique, mais de maintenir et de soutenir les conflits de guerre. Promouvoir le commerce des armes et voler les ressources naturelles de l'Afrique aux dépens des peuples autochtones.

J.Š. 17.12.2020

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 3.00 (2 Votes)
Share

Komentovat články mohou pouze registrovaní uživatelé; prosím, zaregistrujte se (v levém sloupci zcela dole)